Acte 2

Le Voyageur sans bagageSaison 2012 - 2013

 

PRÉSENTATION

A la suite d'une blessure de guerre, Gaston est amnésique depuis 18 ans. Il n'a plus aucun souvenir de son passé, sa famille ou d’un quelconque événement. Un hôpital l’emploie en tant que jardinier. Il est cependant réclamé par plusieurs familles, qui pensent reconnaître en lui un fils, un neveu… d'autant que l'amnésique est riche.
C’est notamment le cas de la famille Renaud. Et d'ailleurs, de nombreux éléments semblent indiquer que Gaston est bien leur fils. Mais ce qu’il découvre est édifiant : le fils disparu a un passé sombre, c'était un personnage cynique, violent, sans scrupules.
Une preuve déterminante doit être apportée. S'il est ce fils, Gaston doit-il assumer ce passé, ce personnage détestable ? Peut-il rejeter cette première existence et reprendre sa vie nouvelle ? Peut-il seulement abandonner les siens ?

"Le Voyageur sans bagage" est une œuvre majeure de Jean Anouilh.
Les thèmes de la filiation, de la responsabilité, du passé, sont transcendés par le verbe exceptionnel de l'auteur. Il dessine des personnages puissants, complexes, aussi aimables que redoutables. Sur le ton feutré de la comédie, l'auteur donne à voir l'âme humaine dans toute ses dimensions.

Il s'agit d'une pièce de troupe, qui réunit 11 comédiens. Les deux metteurs en scène en ont une vision chorale, moderne, humaine. Autour de Frédéric Diefenthal (Gaston) et Catherine Jacob (la Duchesse), ils réunissent une distribution de qualité, composée d'acteurs confirmés, au parcours remarqué.
Pour cette création, Gwendoline Hamon et Alain Fromager ont fait appel à Gilles Tachet (scénographie), Pascale Bordet (costumes), Jacques Rouveyrollis (lumières).

 

 



Une pièce de Jean Anouilh

Mise en scène :
Gwendoline Hamon et Alain Fromager
assistante Catherine Birau

Avec :
Frédéric Diefenthal
Catherine Jacob
Geneviève Casile
Thomas Chabrol - Florence Darel
Philippe Dehesdin - 
Pierre Hiessler - Céline Vitcoq

scénographie : Gilles Tachet
costumes : Michel Dussarat
assistante costumes : Aimée Blanc
lumière : Pascal Noël 

production Acte 2
en accord avec GFG Productions

 

 

Création en tournée le 6 février 2013

 


 

NOTE D'INTENTION DES METTEURS EN SCÈNE

Si nous étions morts ?
Si nous disparaissions pendant 18 années??
Si nous réapparaissions et si nous avions perdu la mémoire ?
et que retrouvant notre famille, nos ami(e)s, ils nous renvoyaient la plus mauvaise image de nous.
Si les souvenirs qu'ils avaient de nous étaient les plus noirs et les plus sombres ?
Si se dressait devant nous le portrait d'un homme lâche et méchant, querelleur et violent, sans la plus petite part de générosité, d'amour?

Puis si la mémoire nous revenait et que nous avions le choix, choisir une autre famille, d'autres ami(e)s ailleurs, continuer notre vie autrement, tout recommencer ?

Et s’ils se trompaient…?
Si tout cela n'était que le travail du temps, du manque?? de l'absence??
Et s’il était plus facile d'oublier un salaud qu'un homme bon ?

C'est toutes ces questions et bien d'autres encore que pose " Le Voyageur sans bagage?".
Notre désir est de révéler par le travail avec les acteurs la profondeur de cette tragicomédie.
Le décor et les costumes sans être contemporains suggéreront l'époque plus qu'ils ne l'illustreront, pour ne pas figer la pièce dans une iconographie historique.
Il faut que le sujet se rapproche; finalement toutes les émotions, les mouvements des âmes des personnages ne ressemblent-ils pas aux nôtres ?
Nous voulons mener ce texte de l'ombre vers la lumière, du bas vers la sortie, par le haut?!!
De la guerre, de la mort, de l'amnésie, vers l'espoir, la renaissance, la jeunesse, la vie?!!
Mais sans jamais oublier que tout cela s'opère à partir d'un mensonge, sans oublier que cette œuvre est une œuvre grinçante?!!

Gwendoline Hamon et Alain Fromager

 

Hamon Fromager
 Gwendoline Hamon : © Charlotte Schousboe
 Alain Fromager : © C. Forsberg


Le Voyageur sans bagage