Acte 2

Maupassant, Octave et moisaison 2023-2024

la pièce

Un an après la mort de Guy de Maupassant, une soirée est organisée par la Société des Gens de Lettres pour recueillir des fonds auprès du Tout-Paris artistique afin d’élever au Parc Monceau une statue en l’honneur de l’écrivain. Lors de cette soirée, Madame Pasca, une de ses grandes amies et comédienne célèbre de cette fin du XIXe siècle, va interpréter quatre nouvelles de Maupassant. Mais sa tâche se complique. Son partenaire prévu, le grand acteur Paul Porel, est souffrant. Il faut lui trouver un remplaçant. Octave Lacombe, comédien obscur recommandé par Emile Zola, se présente alors à l’audition… Juillet 1894, quatre nouvelles de Maupassant, une soirée-hommage à l’écrivain en pleine préparation !

d'après Guy de Maupassant

adaptation et écriture
Sylvie Blotnikas

avec
Sylvie Blotnikas et Julien Rochefort
Galerie photos


Le journal d’Armelle Héliot

Maupassant tout en nuances

Sylvie Blotnikas a réuni quatre nouvelles de l’auteur de Boule de suif dans un cadre inspiré de son temps et joue avec son excellent partenaire, Julien Rochefort.

C’est toujours avec un grand plaisir que l’on retrouve Sylvie Blotnikas et Julien Rochefort.

Depuis une vingtaine d’années, qu’ils aient joué au Poche-Montparnasse des textes originaux ou qu’ils se penchent sur la vie de grands écrivains, Hugo comme Kafka, ils nous enchantent.

Ils sont lettrés et très fins. Elle écrit, adapte, traduit, ils mettent en scène et jouent. Des spectacles aussi intelligents que touchants. Des moments de théâtre et de littérature très délicats. Joués avec tact, esprit, profondeur sans déploiement spectaculaire, mais très soignés : costumes et éléments de décor sont sans doute de leur invention, les lumières sont belles, signées Idir Acef.

La musique est celle d’un compositeur du temps de Maupassant, Ernest Chausson, qui mourut accidentellement en 1899, à 44 ans à peine, d’une chute de bicyclette. Pour lier les quatre nouvelles qu’elle a choisies, Sylvie Blotnikas s’appuie sur le fait qu’après la mort de l’écrivain, une souscription fut lancée pour que l’on édifie une statue à sa gloire, au Parc Monceau. Elle s’imagine en Madame Pasca, amie de Flaubert, comédienne et protectrice de Maupassant, son ainée de dix-sept années, dont le portrait par Léon Bonnat appartient aux collections d’Orsay. Elle joua notamment dans Musotte au Gymnase en 1891. Un petit rôle, par amitié. Elle se prénommait Alix.

Sylvie Blotnikas invente un jeune comédien, Octave Lacombe. Madame Pasca lui offre de dire des textes de Maupassant lors d’une soirée destinée à recueillir des fonds pour la statue.

Julien Rochefort, qui na partagé dune seule affiche avec son père, Jean Rochefort, connaît par le cœur le cher Maupassant. Il avait tourné pour France 2, Hautot père et fils. Un beau film et depuis un appétit aiguisé pour Maupassant.

Faut-il en dire plus ? Découvrez ce moment de tact et de jeu. Le mystère de Madame Pasca, sa belle énergie, sa générosité, son rayonnement de femme du monde et de comédienne reconnue. Elle est idéale. Quant à Julien Rochefort, il est très juste, très vif, très séduisant dans la partition déliée du timide Octave Lacombe. Ses regards, son visage nuancé, tout ici impose les beautés et les cruautés aussi des textes du grand auteur : Regret, Mon oncle Jules, Décoré ! Le Rendez- vous. Toutes les couleurs de Maupassant : la tendresse et la cruauté des hommes. Magnifique choix.

Le spectacle sintitule Maupassant, Octave et moi. A partager sans retenue.

Spectacles séléction 
Un an après la disparition de Guy de Maupassant, l’émotion est encore vive. La Société des Gens de Lettres, désireuse d’élever une statue en son honneur au Parc Monceau, organise une soirée afin de recueillir les fonds. Grande amie de l’auteur, la comédienne Alice Pasca a l’intention de présenter quatre de ses nouvelles mais son partenaire Jacques Porel est souffrant. Qui pour le remplacer ? Quand Octave Lacombe se présente, elle hésite à choisir un partenaire totalement inconnu, même recommandé par Émile Zola. Cependant, le comédien en devenir parvient à toucher la corde sensible de la comédienne et deux auditions achèvent de la convaincre. Les répétitions se succèdent. Amoureux transi, neveu d’un oncle malhonnête, mari obnubilé par les décorations, épouses infidèles unissent Octave et Alice dont la complicité s’accroît jusqu’au grand soir qui survient avec le succès escompté. Mais cette aventure de théâtre verra-t-elle un lendemain plus intime ?… 
Les nouvelles de Maupassant portent en elles le même regard lucide et sans illusions que ses romans. L’adaptation très réussie de Sylvie Blotnikas en adopte le style et le joli coup de plume. Théâtre dans le théâtre, elle tisse autour des quatre nouvelles une intrigue légère et savoureuse. Regret et Mon oncle Jules permettent à Julien Rochefort d’exprimer tout son talent. Sylvie Blotnikas est irrésistible dans les rôles des épouses dans Décoré ! et le Rendez-vous. Le succès remporté est amplement mérité. 

Le quotidien du médecin
On retrouve un duo qui aime s’aventurer sur les terres des grands écrivains. Après Hugo, Kafka, voici « Maupassant, Octave et moi », très fine évocation de l’auteur. Sylvie Blotnikas a choisi quatre nouvelles et imaginé une situation très fertile qu’on vous laisse découvrir. Elle joue une belle protectrice face à un comédien vif et sensible qu’incarne Julien Rochefort.

Culture Tops

En 1894, un an après la mort de Maupassant, une souscription est lancée par la Société des Gens de Lettres pour recueillir des fonds, afin d’eélever une statue de l’auteur au Parc Monceau. En vue d’une représentation devant la Société des Gens de Lettres, c’est Madame Pasca, célèbre actrice de l’époque, qui va jouer les rôles féminins, mais il faut trouver un acteur masculin pour remplacer Paul Porel. C’est un acteur inconnu, Octave Lacombe, qui va interpréter ce rôle. Quatre nouvelles de Maupassant sont alors choisies : Regret (1883), Mon OncleJules (1883), Décoré (1883) et Le Rendez-vous (1883). Elles ont en commun un regard amusé et en même temps désabusé sur la nature humaine :
- dans Regret, le héros regarde sa vie ratée parce qu’il n’a pas osé dire son amour à Madame Sandre ;
- Mon Oncle Jules montre une famille qui vit dans un faux espoir : le retour d’un riche oncle d’Amérique alors qu’il est devenu un pauvre vagabond ;
- Décoré décrit l’obsession du héros pour les décorations, qui ne comprend pas que sa femme a obtenu la récompense tant convoitée en offrant ses faveurs au député ;
- enfin Le Rendez-Vous montre une femme lasse de ses rendez-vous avec son amant, le vicomte de Martelet, mais qui n’ose pas le lui dire, et se jette dans les bras d’un autre séducteur, le baron de Grimbal.Ces quatre nouvelles nous plongent dans l’atmosphère littéraire et artistique de l’époque, avec la présence de « Monsieur Zola » et la place du sculpteur Verlet. C’est l’originalité d’avoir placé ces nouvelles dans le cadre d’une souscription lancée par la société des gens de Lettres.
La peinture de la société est réaliste et cruelle : les personnages vivent dans l’illusion, et leur vie se déroule à côté de la vraie vie.
Cette adaptation est remarquable, car elle fait un lien entre les quatre nouvelles avec des dialogues des deux acteurs entre chacune des pièces.
Le jeu des comédiens est impressionnant : ils campent successivement des personnages très différents avec une incroyable conviction.
La mise en scène minimaliste met l’accent sur la force des acteurs : une table et deux chaises leur permettent d’affirmer leurs divers personnages avec une grande force. On oublie tout pour les imaginer. On voit en même temps le cadre des nouvelles de Maupassant et la situation des acteurs qui trouvent si difficilement des rôles à leur mesure.

Aucune réserve envers cette excellente pièce.

Cette adaptation remarquable nous plonge à la fois dans le monde de Maupassant et dans l’atmosphère littéraire et artistique de l’époque.
L’on ne s’ennuie pas une seconde, et l’on croit au fil qui relie les quatre nouvelles : la représentation devant la société des Gens de Lettres.

 


en tournée de Janvier à Mars 2024

au Lucernaire
du 4 Janvier au 19 Février 2023
du Mardi au Samedi à 19h00
le Dimanche à 15h30
Maupassant, Octave et moi